La traduction automatique et la traduction par intelligence artificielle sont deux méthodes à ne pas confondre. Certes, leur finalité est strictement la même, à savoir transcrire un ou plusieurs mots/phrases d’une langue vers une autre. La différence se trouve au niveau de la précision de la traduction. Celle faisant appel à l’intelligence artificielle se veut plus pertinente et plus approfondie, offrant un résultat se rapprochant de plus en plus des traductions professionnelles, réalisées par des professionnels « humains ».

La traduction automatique, c’est quoi ?

La traduction automatique (ou TA) s’appuie sur un programme qui traduit un texte d’une langue vers une autre sans l’intervention d’un être humain. Son usage est facile puisqu’il suffit de renseigner les mots/phrases à transcrire pour obtenir des traductions dans différentes langues. Anglais, italien, espagnol, allemand, chinois, russe… Tout est possible. L’accès à la traduction auto est assez simple. Vous pouvez notamment télécharger une application ou alors aller sur Internet et taper la requête « traduction automatique » sur un moteur de recherche comme Google.

Beaucoup préfèrent encore avoir recours au service de traducteurs humains. Et cela est bien compréhensible. En effet, les logiciels de traduction automatique n’offrent pas toujours des résultats de qualité. Ils ne tiennent pas compte du contexte et des éléments qui peuvent influencer le contenu d’un texte (la culture par exemple). La transcription se fait alors bien souvent « mot à mot », sans tenir compte de toutes les subtilités du texte dans son intégralité.

Les différents types de traduction automatique

La traduction automatique statistique ou SMT utilise un algorithme basé sur des modèles statistiques issus de corpus parallèles. Ces dernières ayant permis d’obtenir la fréquence de succession et de combinaison de mots. Il s’agit d’une version plus intelligente et efficace que le modèle basique dans la mesure où la transcription tient compte de textes de référence monolingues ou bilingues.

Le système de fonctionnement de la traduction automatique statistique offre une transcription de qualité à condition d’avoir effectué au préalable différents paramétrages. Le logiciel a en l’occurrence besoin d’un grand volume de données (des millions de mots) dans un secteur donné pour offrir une transcription satisfaisante.

Ensuite, il y a la traduction auto qui s’appuie sur différentes règles. Le logiciel effectue la transcription à l’aide de différentes consignes portant sur la construction des phrases en s’appuyant sur des connaissances linguistiques de grammaire, de syntaxe, de conjugaison ou encore d’orthographe. Elle se base également sur l’usage de divers dictionnaires, de connaissances sémantiques ou encore d’informations syntaxiques. Les inconvénients de cet outil de traduction résident au niveau de son coût et de sa démarche assez longue. Par ailleurs, le logiciel a besoin d’être mis à jour continuellement pour une efficacité optimale.

Télécharger notre brochure

L’intelligence artificielle un atout pour la traduction

Demander un devis

Vous souhaitez recevoir un devis pour la traduction de votre document ? Remplissez notre formulaire en ligne.

La traduction par intelligence artificielle, c’est quoi ?

La traduction par intelligence artificielle est une version nettement améliorée du modèle automatique. Elle fait appel à des technologies innovantes et en constante évolution. Le logiciel fonctionne plus au moins de la même manière qu’un être humain grâce à un système neuronal.

L’intelligence artificielle va permettre à l’outil informatique d’apprendre à traduire des mots, des phrases ou même des textes entiers. C’est ainsi que la machine parvient à produire des textes cibles de qualité, même dans des contextes spécifiques.

Une chose est certaine, la traduction par intelligence artificielle est meilleure comparée à la version automatique. Quoi qu’il en soit, elle reste imparfaite. Toutefois, il s’agit d’une avancée non négligeable en matière de transcription d’une langue vers une autre. Et les progrès se poursuivent.

Pour le moment, les limites de l’intelligence artificielle se trouvent dans sa compréhension du monde réel puisque celle-ci reste une « machine » malgré une bonne imitation/imprégnation des capacités humaines. Néanmoins, le logiciel est d’une aide précieuse pour les professionnels souhaitant traduire de grandes quantités de contenus. Utiliser la traduction par intelligence artificielle permet en effet de gagner du temps, par exemple pour traduire des centaines de pages. Une relecture humaine est ensuite nécessaire pour une traduction parfaite.

Traduction automatique vs. traduction par intelligence artificielle

La traduction automatique est assez archaïque comparée à la traduction par intelligence artificielle. La première reste assez basique et s’utilise plutôt pour des applications simples. Par exemple pour comprendre quelques mots ou quelques phrases. Cette méthode reste intéressante dans la vie de tous les jours et pour un usage personnel.

Pour sa part, la traduction par intelligence artificielle s’adresse à un public plus averti. C’est une option plus pertinente pour les professionnels qui ont des besoins plus ou moins urgents de transcription de gros volumes de textes dans des délais serrés.

Les logiciels de traduction s’avèrent essentiels pour comprendre des données disponibles uniquement dans une ou des langues étrangères. Ils s’utilisent notamment pour mieux « lire » certains contenus Web. C’est leur efficacité qui pourrait laisser perplexe, mais l’arrivée de l’intelligence artificielle pourrait bien changer la donne. Bien qu’il subsiste des imperfections certaines, les traductions se rapprochent de plus en plus des performances humaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page