Expérimenté dès la fin des années 50, la traduction automatique s’est réellement développée avec le développement des premiers logiciels. Il faudra néanmoins attendre le développement d’Internet pour voir sa démocratisation. Au cours de la dernière décennie, la traduction automatique est devenue plus accessible avec l’apparition des outils gratuits comme Google Translate ou Deepl. Néanmoins, le processus présente des lacunes propres aux opérations exclusivement effectuées par les machines. Accéder à une traduction automatique de qualité représente un coût, bien moindre que la traduction traditionnelle, mais nécessaire pour obtenir un résultat exploitable.

Quel est le tarif d’une traduction automatique de qualité ?

La traduction automatique, quelle que soit sa catégorie (gratuite ou payante) offre l’avantage immense d’être bien plus rapide que la traduction traditionnelle. Ce gain de temps est déjà à comptabiliser dans le coût de l’opération. De l’allemand vers le français ou de l’anglais vers l’espagnol, le coût par page ou par mot est en premier lieu amorti par le délai avantageux.

Quid de la traduction automatique gratuite

Il est tout à fait possible de faire traduire son texte de l’anglais vers le français sans avoir à dépenser un seul centime, si ce n’est le prix de la connexion. En effet, sur le Net se développent aujourd’hui de puissants outils qui se basent désormais sur l’apprentissage machine. La puissance des algorithmes ne garantit malheureusement pas le résultat. Ainsi, pour une traduction littéraire, ou pour un simple document commercial, les pertes de sens et les erreurs syntaxiques peuvent apparaître et influeront considérablement sur votre compréhension.

Il est vivement conseillé de limiter l’usage de la traduction gratuite aux besoins courants qui n’ont pas un réel impact sur les missions de l’entreprise. Vous pourrez ainsi en faire usage pour lire les avis sur un produit écrit par des étrangers. Vous pourrez également en faire usage pour les vérifications d’information de rigueur dans un contexte informel. Pour toute traduction technique, scientifique ou commerciale qui nécessite la validation des informations traduites, il est toujours conseillé de s’adresser à une agence de traduction pour une prestation de traduction automatique post-éditée.

Télécharger notre brochure

L’intelligence artificielle un atout pour la traduction

Demander un devis

Vous souhaitez recevoir un devis pour la traduction de votre document ? Remplissez notre formulaire en ligne.

Quel est le prix effectif d’une traduction automatique de qualité ?

En fonction des agences, la tarification de la traduction automatique de qualité, c’est-à-dire vérifiée et post-éditée par un professionnel, s’effectue à la page ou au mot. Chez les entreprises françaises, le prix par mot tourne autour de 0,05 euro hors taxe. On estime qu’un feuillet (une page dans la référence journalistique) contient environ 240 mots (1500 signes, espaces compris). Ce tarif est valable pour les langues les plus utilisées en France (anglais, allemand, espagnol…). Pour les langues plus complexes à prendre en charge et la traduction assermentée, le tarif peut facilement dépasser 0,07 euro par mot, voire plus si les professionnels œuvrant dans le domaine recherché sont vraiment rares.

Ce tarif est indiqué à titre indicatif. Il inclut déjà l’intervention du professionnel. Généralement, la traduction automatique de qualité bénéficie d’un algorithme plus puissant que celui proposé au grand public. Par la suite, vous aurez le choix entre une post-édition partielle (pour des documents officieux au sein de l’entreprise) ou totale (pour les textes à usage officiel). Ces critères influent évidemment sur le prix de la traduction, tout comme la complexité du texte à traduire. N’hésitez pas à soumettre votre texte et le délai pour obtenir un devis.

Qu’est-ce qu’une traduction automatique de qualité ?

Auparavant, la traduction automatique se basait sur une base de données lexicale et syntaxique. L’opération se basait ainsi sur les règles programmées au sein de la machine. Si le résultat était acceptable pour les phrases simples, il n’en était pas souvent le cas pour les documents plus complexes et professionnels.

Aujourd’hui, la technologie a considérablement évolué et mise sur l’intelligence artificielle. C’est notamment le cas des outils gratuits comme Google Translate ou Deepl, mais aussi des prestations payantes comme celles proposées par Neurotrad. Cette opération automatisée basée sur l’apprentissage automatisé (machine learning) puise sa puissance dans sa capacité à assimiler progressivement de nouvelles règles en fonction des traductions précédemment effectuées. Les algorithmes sont alors capables d’interpréter les finesses de langage, les polysémies et les termes spécialisés.

La différence entre les solutions gratuites et les prestations payantes est la prestation qui entoure le processus. Pour les solutions gratuites, la traduction est immédiate, mais sans garantie de qualité. Elle convient aux vérifications et pour avoir une idée globale du contenu d’un document. Dans le cadre d’une traduction automatisée payante, un spécialiste analyse préalablement le document pour déterminer si on peut soumettre le document au processus automatisé. Il existe en effet de nombreux cas où cette méthode ne produit pas de résultat fiable. La traduction assermentée ou juridique ne peut pas non plus recourir à cette technologie.

On peut parler d’une traduction automatique de qualité lorsqu’une équipe spécialisée a pris soin de valider et éventuellement de corriger les erreurs et les formulations maladroites. Le document ainsi obtenu est tout à fait exploitable en milieu professionnel.

Les réponses à vos questions sur le prix d’une traduction automatique

Quel est le salaire d’une traductrice ?

Le salaire d’une traductrice ou d’un traducteur commence généralement à 1600 euros bruts après un cursus universitaire de quatre à cinq ans. Si elle est spécialisée dans un domaine pointu, le salaire d’embauche peut dépasser 2000 euros bruts. En moyenne, en France, le traducteur touche un peu plus de 3000 euros bruts mensuels.

Comment facturer les mots de traduction ?

Pour compter les mots pris en compte dans la facturation d’une traduction, les agences facturent généralement le nombre de mot du document source. Ainsi, pour une traduction français-japonais, ce sera le texte en français qui sera quantifié pour déterminer le tarif de la prestation. Si vous faites appel à un traducteur freelance et non à une agence, il peut être nécessaire d’ajouter la prestation d’un relecteur. Cela correspond généralement à un supplément de 10 % à 20 %.

Quel est le tarif d’une traduction en anglais

Pour traduire un texte du français vers l’anglais ou vice-versa, il faut compter 0,05 euro par mots hors taxe pour une traduction automatique de qualité. Si vous optez pour une traduction traditionnelle, le tarif oscille autour de 0,1 euro hors taxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page