La mondialisation a augmenté nos besoins en traduction. Dans un premier temps, il nous est nécessaire de nous informer dans une langue autre. Par la suite, on est parfois amené à rédiger un document dans une langue étrangère que l’on ne maîtrise pas. Pour cela, le moyen le plus simple est d’utiliser la traduction automatique. On connaît généralement Google Translate, mais d’autres traducteurs automatiques gratuits sont également disponibles.

Y-a-t-il de meilleurs traducteurs automatiques que Google Translate ?

Google Translate

Référence mondiale de la traduction automatique, Google Translate bénéficie avant tout de la puissance de son entreprise. Le géant de Mountain View est en effet accessible depuis différents supports : PC, smartphones, tablettes… À défaut d’être le meilleur traducteur, c’est le plus utilisé. De plus, il est disponible dans 90 langues et propose pour certaines la prononciation des mots et des phrases.

Télécharger notre brochure

L’intelligence artificielle un atout pour la traduction

Demander un devis

Vous souhaitez recevoir un devis pour la traduction de votre document ? Remplissez notre formulaire en ligne.

Deepl

Derrière le géant Google, d’autres traducteurs automatiques tentent de se distinguer en mettant en avant des fonctionnalités plus avancées. Ainsi, Deepl lancée en 2017 propose des traductions alternatives à chaque phrase soumise. Vous pourrez ainsi choisir la version adaptée à votre texte si vous avez quelques notions dans la langue cible. Cette application basée sur le deep learning est également disponible en plusieurs dizaines de langues. Cette technologie mise sur l’auto-apprentissage pour enrichir sa base lexicale.

Reverso

Reverso est l’autre grand nom parmi les meilleurs traducteurs en ligne. Son principal avantage est de prendre en compte les différents contextes d’utilisation du mot à traduire pour une compréhension plus facile. C’est bien pratique pour une traduction arabe français ou français japonais.

Systran

Si vous cherchez le meilleur traducteur français anglais, Systran est l’une des références les plus citées. Au fil du temps, le traducteur instantané de cette entreprise américaine s’est enrichi de 6 autres langues, dont l’espagnol, l’allemand et le grec. Tout comme Deepl, Systran base sa technologie sur le deep learning.

Microsoft Translator

Sans être aussi populaire que les traducteurs automatiques sus-cités, l’outil Microsoft Translator intégré au moteur de recherche Bing ou à certaines versions de la suite Office offre de nombreux avantages. Tout comme Google, c’est en effet un traducteur vocal efficace en plus de pouvoir prendre en charge les textes.


Les avantages et les limites des traducteurs automatiques

Les atouts de l’utilisation d’un traducteur automatique

Vous êtes à la recherche du meilleur traducteur allemand français ou anglais coréen ? Les meilleurs traducteurs automatiques proposent aujourd’hui un service accessible gratuitement. En quelques clics, vous pourrez avoir la bonne version de votre fichier texte. Vous pourrez également demander à traduire un site web sans surcoût. Pour la recherche d’information, cette option est simple d’accès. C’est également le cas pour la production d’un document simple.

L’autre grand avantage de la traduction automatique est sa rapidité. Avec la puissance des serveurs et des algorithmes, traduire de longues pages de documents ne demande guère plus de quelques secondes. Vous pourrez ainsi comprendre un site web écrit en portugais ou en suédois selon les langues prises en charge.

Les inconvénients de la traduction automatique

La première limite de la traduction automatique réside dans son processus exclusivement informatique. Même si vous utilisez les meilleurs traducteurs et que le cœur du processus est un puissant algorithme capable de mettre en œuvre l’apprentissage automatisé (machine learning), ils ne peuvent pas interpréter la complexité de la pensée humaine. Les nuances, les sous-entendus, le style et tant d’autres marqueurs de langage se perdent. Il sera donc difficile de confier un livre, un contrat ou encore une correspondance officielle à un serveur sans en dénaturer le sens profond.

La traduction automatique ne prend pas en compte le contexte culturel. Ce critère est pourtant essentiel pour obtenir un texte traduit en accord avec les préconçus du lecteur final tout en respectant l’intention première du rédacteur dans la langue source.

Les expressions idiomatiques ou encore le niveau de langue sont souvent perdus dans la traduction (lost in translation) lors d’une opération automatisée. La traduction humaine reste donc incontournable pour assurer la transmission fidèle des informations d’une langue à l’autre. Le métier de traducteur requiert d’ailleurs une expertise préalable pour être reconnu. Des universités et des écoles privées spécialisées délivrent des diplômes de niveau Bac+3 ou Master.

La traduction automatique post-éditée : une alternative de qualité

Si vous souhaitez obtenir une traduction aussi rapidement que possible tout en obtenant un document final de qualité, vous pouvez choisir la traduction automatique post-éditée. Cette technique consiste à effectuer une première traduction avec les outils automatisés. Un traducteur humain se chargera par la suite d’effectuer les vérifications et les corrections nécessaires pour valider le document.

La traduction automatique post-éditée comporte 3 étapes

  1. La première étape consiste à vérifier si la traduction automatique peut s’appliquer au document. En effet, il faut savoir que différents facteurs peuvent empêcher une traduction automatique correcte. Il peut s’agir d’un jargon trop technique, de la qualité littéraire du texte ou tout simplement la mauvaise qualité du support.
  2. La seconde étape est consacrée à la traduction automatique.
  3. La troisième étape est entièrement humaine. Le traducteur spécialisé analyse le texte issu de la traduction automatique phrase par phrase afin de corriger les erreurs et les mauvaises interprétations. Dans le cas d’un document médical ou juridique, cette étape est une mise en conformité qui évite tout risque de fausse interprétation.

En faisant intervenir la machine, la traduction automatique post-éditée est moins chère que la traduction traditionnelle tout en garantissant la qualité.

Les réponses à vos questions sur les meilleurs traducteurs ?

Quel est le meilleur traducteur ?

Dans l’absolu, le meilleur traducteur reste le professionnel spécialisé. En matière de traducteurs automatiques disponibles gratuitement, chacun a sa préférence. Google Translate offre par exemple un meilleur accès grâce à la puissance de ses plateformes, Chrome et Android notamment. La solution allemande Deepl est reconnue pour la qualité de ses traductions par de nombreux magazines spécialisés (TechCrunch, Usine Digitale, LeBigData…). Systran, quant à lui, peut s’appuyer sur plus de 50 ans d’expérience. L’entreprise a en effet été lancée en 1968.

Comment traduire tout un texte ?

Que vous utilisez Google Translate ou Deepl, le moyen le plus facile de traduire un texte est de téléverser (uploader) votre document. Deepl reconnaît les formats Docx et PPTX, tandis que le traducteur Google Translate inclut la prise en charge des fichiers Excel et PDF.

Comment utiliser le traducteur Google ?

Dans un navigateur, rendez-vous sur la page dédiée à la traduction (https://translate.google.fr/?hl=fr). Vous pourrez par la suite copier le texte ou y soumettre votre document. Sur l’application Android, vous pouvez effectuer la même opération. Vous avez également la possibilité de prendre un document en photo pour en obtenir la traduction. C’est très pratique dans un pays étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page